top of page

En juin 2015 à Moscou, Ayrton Desimpelaere se fait connaître en dirigeant au pied levé les Solistes de Moscou de Yury Bashmet à l'occasion de la demi-finale du Concours International Tchaikovsky. Quelques mois plus tard, l'Opéra Royal de Wallonie l'engage pendant quatre saisons comme chef d'orchestre assistant. A partir du 1er novembre 2022, il devient le nouveau Chef principal de l'Opéra-ballet National de Slovénie à Ljubljana. Pour sa première saison, il dirigera notamment Faust, Traviata, Roméo et Juliette (Prokofiev), Orphée aux enfers, Nabucco, Casse-noisette... En mars 2023, il dirigera Roméo et Juliette de Prokofiev à l'Opéra de Trieste (Italie).

 

Né en 1990, Ayrton Desimpelaere est diplômé en piano et direction d’orchestre des Conservatoires Nationaux Régionaux de Paris et Versailles et des Conservatoires Royaux de Bruxelles et Mons, ainsi que de la Sorbonne et de l’ULB en Histoire de l’art et musicologie.

Conférencier en orchestre depuis 2017 à l'IMEP, il assume aussi les fonctions de professeur de direction d'orchestre, de chant choral et de coaching vocal. 

20191102 153329 ayrton-2.jpg

Après avoir dirigé la Flûte enchantée de Mozart (opéra participatif) à l’Opéra Royal de Wallonie, il crée #Folon (Campogrande) en 2018, Don Quichotte (Massenet/Le Herissier) en 2019, Le petit chaperon rouge (Guagnini) en 2020, Ursule et Hirsute (Polis/Borbé) en 2021 et Le dernier sorcier (Viardot) en 2022. En 2018, il dirige Il Matrimonio segreto de Cimarosa dans une mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera dans le même opéra. La même année, il dirige deux représentations d'Aïda de Verdi et une représentation de Madama Butterfly de Puccini. On le retrouve également à la tête de l'orchestre de l'ORW dans les concerts de gala du Concours International d'Art Lyrique de Namur en avril 2019 tandis qu'en avril 2022, il dirige Sinfonia Eroïca, ballet de Michèle-Anne de Mey créé en 1990. Ayrton assure enfin la direction de Don Giovanni au PBA de Charleroi dans la mise en scène de Jaco van Dormael.

Il a ainsi l’occasion de rencontrer et travailler avec de nombreuses personnalités du monde musical comme, notamment, Speranza Scappucci, Paolo Arrivabeni, Daniel Oren, Gianluigi Gelmetti, Rinaldo Alessandrini, José Cura, Claire Servais, Sasha Mäkilä, Massimo Zanetti, Giampaolo Bisanti, Wolfgang Doerner, Guy van Waas, Tatiana Samouil, Jodie Devos, Eliane Reyes, Daniel Gazon, Michele Mariotti, Lionel Lhote, Luca Dall'Amico, Christophe Rousset, Mikhäil Faerman, Jean-Claude Vanden Eynden, Patrick Davin, Vineta Sareika, Marianne Cornetti, Donata D'Annunzio Lombardo, Marcello Giordani, Yasko Sato, Dominick Chenes, Mario Cassi, Sabina Willeit, Arnold Rawls, Jordi Bernacer...

Au cours de son assistanat à l’ORW, il a acquis un large répertoire : La Bohème, Turandot, Nabucco, Don Giovanni, Orphée aux enfers, La Damnation de Faust, Jérusalem, La Gazetta, Didon et Enée, Otello, Manon Lescaut, Norma, La Favorite, Rigoletto, Carmen, Le Domino noir, Le Nozze di Figaro, La Donna del lago, Macbeth, Il Trovatore, Tosca, Faust, Don Quichotte, Aïda, La clemenza de Tito, I Puritani, Anna Bolena, Le Comte Ory, Madama Butterfly, Orphée et Eurydice, La Cenerentola, Alzira, Don Carlos, La Sonnambula, Lakmé,… tout en développant une passion pour la musique sacrée : Requiem de Fauré, Requiem de Mozart, Petite messe solennelle et Stabat Mater de Rossini, Messe en ut mineur de Mozart, Messa di gloria de Puccini, Messe n°5 de Schubert, Stabat Mater de Dvorak, Requiem de Verdi...

 

Ses derniers engagement lui permettent de diriger l'Orchestra Sinfonica Siciliana avec la violoncelliste Natalie Plein ainsi que Faust à l'Opéra National de Slovénie à Ljubljana. A BOZAR, il dirige l’Orchestre National de Belgique pour les projets « Cantania » et « Move 2.0. », ou encore le chœur de la Régionale A Cœur Joie de Bruxelles dans le Stabat Mater de Dvorak. A plusieurs reprises, il collabore avec l’Orchestre Royal de chambre de Wallonie (avec les créations pour le Festival "Ars Musica" de Machina Ex Uomo de Gwenaël Grisi et Doudou de Mathieu Lebrun) et l’Orchestre symphonique, la Camerata et les chœurs de l’IMEP (Shéhérazade/Rimsky-Korsakov - Requiem/Verdi..). En décembre 2020, il est invité pour quatre concerts avec le Bilkent Symphony Orchestra à Ankara (Turquie).

Ayrton est l’invité de plusieurs festivals : Festivals de Wallonie, Festival de l’Eté Mosan, MuCH Festival à la Chapelle Reine Elisabeth, Cavatine, Kidzic, Est-Ouest, Lyrics de Leers, Balades musicales de Rixensart, Ars Musica, Festival d’été en Hainaut, Festival Mozart, Classissimo, Midis-Minimes...

Ayrton Desimpelaere est soutenu par le Fond Wernaers. En 2017, il reçoit les Prix Lekime Frison et Gerofi Baschwitz, en 2018, le Prix Maurice Lefranc (Commission du Patrimoine). Il est nommé expert au Conseil Interdisciplinaire des Arts de la Scène avant de rejoindre le Conseil de la musique contemporaine jusqu'en 2019. En 2016, il intègre le comité artistique du Concours International André Dumortier. Il participe avec Cécile Lastchenko à l'intégrale Debussy parue chez Warner en 2018 pour le centenaire de sa disparition. Il enregistre aux côtés de Jodie Devos et de la Camerata IMEP les Three songs de Golijov. En 2019, il siège au sein du jury du Concours International d'Art Lyrique de Namur.

Pour avoir fait honneur à la Wallonie et contribué à son rayonnement, le Gouvernement Wallon a décidé de conférer le 12 septembre 2019 la décoration de la Médaille du Mérite Wallon à Ayrton Desimpelaere

bottom of page