PRESSE

27.09.2019 - Arts et lettres - Madama Butterfly - Opéra Royal de Wallonie 

"Directing this tear moving opera in Liège Royal Opera , it is fabulous Speranza Scappucci, who has been its musical director since 2017. But on September 22nd, she kindly lent her passionate baton to young Belgian Ayrton Desimpelaere, the talented assistant conductor at the Royal Opera of Wallonia-Liège. He is also a young professor at the IMEP and a fine musicologist. While his impressive career started about 15 years ago, and he has just been awarded the 2019 Walloon Merit Medal. 

Given the golden opportunity to display his flourishing talent in Puccini’s fantastic opera,  Ayrton Desimpelaere directed a particularly emotional Madama Butterfly. He demonstrated his perfect knowledge of th masterwokk, igniting a wide range of feelings among the cast and the audience. All themes were clearly highlighted with dense expressiveness. One could easily recognize the various moods, either identical or developed with delicate changes of orchestration according to the careful dramatic advance. His lyrical dedication outlined each character very accurately. The presence of Pinkerton, who broadly represents the colonialism of the Western world and the superiority of dominant white males, came up with ironic strains of the American hymn and some jazzy zest. It offered a vivid contrast with the numerous oriental elements seasoned in Puccini’s score that embody the Japanese soul."

________________________________________________________________________________________________________________________________

18.03.2019 - Seen and Heard International - Aïda - Opéra Royal de Wallonie 

Baptism by Fire for Conductor Ayrton Desimpelaere in Opéra Royal de Wallonie-Liège’s Aida

"One week you are savoring the artistry of Nello Santi in Zurich in the twilight of his career, and the next you’re cheering on a young conductor who stepped in at the last minute and triumphed. Speranza Scappucci, the Musical Director of the Opéra Royal de Wallonie-Liège, was scheduled to conduct this performance of Aida, but he withdrew at the last minute due to health reasons. Ayrton Desimpelaere, less than a third the age of Santi, stepped in and rose to the occasion.

The young Belgian is the company’s assistant conductor, but it was still a baptism by fire as it was his first time conducting the opera. Some passages were perhaps slower than usual, but that made for an especially graceful Temple Scene, enhanced by Michèle Anne De Mey’s subtle choreography and the fine singing of the men in the chorus. The Triumphal March was well-paced, and in Act III when the cast jelled, there was electricity in the air. The ovation that Desimpelaere received when he took his bow was richly deserved."

This, however, was Desimpelaere’s night. Many were in his corner, especially the chorus and orchestra, those who know him best. This critic was too.cast jelled, there was electricity in the air. The ovation that Desimpelaere received when he took his bow was richly deserved."

________________________________________________________________________________________________________________________________

18.03.2019 - Olyrix - Don Quichotte - Opéra Royal de Wallonie 

"Le jeune chef Ayrton Desimpelaere dirige l’orchestre de l’IMEP (Institut supérieur de musique et de pédagogie de Namur) et les interventions de la salle d’un geste sûr et esthétique, encourageant les enfants dans leur découverte artistique. La réduction de l’effectif met en valeur la gravité des contrebasses et la mélancolie des altos et violoncelles, le chant gracieux des ûtes et hautbois, ainsi que les airs festifs des cuivres."

________________________________________________________________________________________________________________________________

05.11.2018 - Toutelaculture.com - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Dans la fosse, Ayrton Desimpelaere, assistant de Speranza Scappucci qui dirige, à vingt-huit ans, sa première grande production lyrique sur une scène d’envergure, impulse une vitalité communicative relayée par le clavecin volubile de Hilary Caine, prompt aux anachronismes hilarants dans ses récitatifs émaillés de la Marche d’Aïdaou de la Chevauchée des Walkyries. Au-delà du trac perceptible de la baguette et de redondances zygomatiques, on ne pourra que saluer l’initiative liégeoise de faire revivre une partition devenue plus rare à l’affiche ces dernières décennies."

________________________________________________________________________________________________________________________________

27.10.2018 - Opera-Online - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"En ce qui concerne la partie musicale, c’est un plaisir garanti que de retrouver la musique de Cimarosa, pétillante, mousseuse, d’un rythme échevelé, moderne dans sa conception, avec ses finales impressionnants. Il faut beaucoup de talent, et une précision sans faille, pour jouer cet opéra, des qualités que le tout jeune chef belge Ayrton Desimpelaere (28 ans !), assistant musical de Speranza Scappucci ici-même, et le formidable Orchestre de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège ont à revendre ! Il faut également citer le clavecin de Hilary Caine, aussi facétieux qu’anachronique, puisqu’il se permet de citer (dans certains récitatifs) des passages d’œuvres célèbres telles les Trompettes d’Aïda ou la Chevauchée des Walkyries !"

________________________________________________________________________________________________________________________________27.10.2018 - Arts et lettres - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Mais revenons à ce jeune chef que les médias encensent à chaque occasion, depuis qu’il a pris son envol à Moscou lors de la demi-finale piano du « Concours international Tchaikovsky » en 2015 où il a dirigé les « Solistes de Moscou ». Nous avons eu le plaisir de le voir diriger avec brio l’opéra participatif Jeune Public « la flûte Enchantée » de Mozart en début d’année, et une création : « Folon » de Nicolas Campogrande , en mars dernier. Lors de cette première de l’opéra « Il matrimonio segreto », Ayrton de Simpelaere a pleinement réussi le défi qu’on lui offrait, faisant preuve d’une grande maîtrise de la balance, d’une concentration et d’une précision extraordinaires dans son interprétation musicale. ... Une habitude ancrée dans l’exigence personnelle. Dès l’ouverture, les dynamiques se créent comme par enchantement, le velouté des vents raconte les effusions de joie, la finesse des cordes est omniprésente, les accents, les legatos, s’enchaînent avec grâce. Le grain de la musique est lisse et lumineux. Une ouverture avec trois mesures de Flûte enchantée et le reste est bonheur. Flying colours aussi pour la direction des solistes dont la diction est un véritable délice. La palette de ses couleurs orchestrales aligne chaque nouveau climat sur les couleurs et les voix rutilantes des personnages."

_____________________________________________________________________________________________________________

25.10.2018 - Crescendo Magazine - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Ayrton Desimpelaere a décidé de diriger l’œuvre de manière classique (et non baroque comme la plupart des enregistrements disponibles), mélangé à un style préromantique. Cette interprétation éclectique n’est pas anodine : elle nous rappelle les couleurs des Noces de Mozart ainsi que du Bel Canto de Rossini, comme le définissent si bien les musicologues. L’orchestre a parfaitement suivi le chef du début à la fin de l’œuvre, bien qu’il ait mis du temps à dévoiler tout son potentiel dans l’ouverture."

________________________________________________________________________________________________________________________________

23.10.2018 - Le Soir - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Le caractère bondissant et agile du spectacle ne serait cependant pas possible sans la direction animée et attentive d'Ayrton Desimpelaere qui gère habilement les grands ensembles, donnant à chaque intervention son juste poids. Ainsi dépouillé de toute gaudriole inutile, Il Matrimonio segreto retrouve son entrain et son panache dans un savoureux travail d'équipe."

___________________________________________________________________________________________________________________

23.10.2018 - Olyrix - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Un vrai retour au burlesque dans les règles de l’art sous la sémillante direction musicale du jeune chef d’orchestre Ayrton Desimpelaere (28 ans) et dans la mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera. [...] Un grand début en tant que maestro lyrique pour Ayrton Desimpelaere, pour un très beau pari de l’Opéra de Liège qui aime miser sur les jeunes talents. Le résultat pourra satisfaire les férus du genre autant que les néophytes (voire même les réticents à l’opéra)."

___________________________________________________________________________________________________________________

21.10.2018 - Odb-Opéra - Il Matrimonio segreto - Opéra Royal de Wallonie 

"Saluons enfin le jeune (28 ans !) chef, Ayrton Desimpelaere, qui conserve tout au long de la représentation une tension et une gaieté admirables pour une musique finalement peu variée. Brillant !"

_____________________________________________________________________________________________________________________

12.03.2018 - Crescendo Magazine - #Folon - Opéra Royal de Wallonie (accès à l'article)

"Tout ce monde était mené par la direction très précise et en constante dynamique d'Ayrton Desimpelaere, chef assistant à l'Opéra de Wallonie. Il manifestait ces qualités tant face à l'orchestre que pour les 800 enfants enchantés dans la salle, passant de l'un à l'autre de façon subtilement organique"

________________________________________________________________________________________________________________________________

13.03.2018 - Arts et lettres -  #Folon - Opéra Royal de Wallonie (accès à l'article)

"Pour Ayrton Desimpelaere, le défi était de diriger à la fois l’orchestre, les solistes lyriques et le chœur d’enfants en leur tournant le dos, à chaque fois qu’il  devait faire face au public pour le diriger et chanter avec lui"

________________________________________________________________________________________________________________________________

20.06.2017 - Arts et lettres - Much Festival - Chapelle Musicale Reine Elisabeth (accès à l'article)

"Nous sommes dans le Studio Haas Teichen avec L’Orchestre de Chambre de Namur. Ayrton Desimpelare, dont la carrière brillante ne fait que commencer,  déroulera lors de cette dernière  contribution vibrante au festival, tout son art et sa sensibilité de maestro"

________________________________________________________________________________________________________________________________15.06.2017 - Arts et lettres - Stabat Mater de Dvorak - BOZAR (accès à l'article)

"Ayrton Desimpelaere a su équilibrer les différentes interventions, chœur, orchestre et soli. De terrestre, - ce que pense le jeune chef de la version qu'il a livrée -   son interprétation apparaît à certains moments purement cosmique et reflète une force bouillonnante de synergies qui fusent dans la fresque chorale monumentale. Le chœur très nombreux d’amateurs ne déçoit pas - rien d’approximatif ou d’hésitant -  il est  très à la hauteur"

________________________________________________________________________________________________________________________________

20 juillet 2017 : Interview/Portrait Nord Eclair (accès à l'article)

26 novembre 2016 : Portrait Vlan (accès à l'article)

11 novembre 2016 : Loos Canto, La Voix du Nord (accès à l'article)

27 août 2016 : Stage de Chant Choral 2016, La Voix du Nord (accès à l'article)

25 août 2017 : Stage de Chant Loos Canto, La Voix du Nord (accès à l'article)

12 août 2015 : Stage de Chant Choral 2015, La Voix du Nord (accès à l'article)

8 juillet 2015 : Concours International Tchaïkovsky, Le Courrier de Russie (accès à l'article)

22 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, L'Avenir (accès à l'article)

22 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, La Libre Belgique (accès à l'article)

22 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, Les Echos (accès à l'article)

17 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, Le Soir (accès à l'article)

7 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, La Voix du Nord (accès à l'article)

5 juin 2015 : Concours International Tchaïkovsky, La Voix du Nord (accès à l'article)

__________________________________________________________________________________________________________6.07.2014 - Arts et lettres - Orchestre Royal de Chambre de Wallonie - Festival d'été en Hainaut (accès à l'article)

"Ayrton Desimpelaere est un pianiste d'une large culture musicale bien établie. Il est en outre armé de nombreux diplômes. [...] Le jeune chef d'orchestre a empoigné l'oeuvre (MALEC Vibrafonietta) avec détermination et vivacité, ne laisant rien au hasard, définissant les rôles des musiciens chevronnés de l'orchestre avec belle assurance et enthousiasme communicatif.[...] Ayrton Desimpelaere manie les climats et les tempi comme un peintre heureux de faire miroiter les couleurs, preuve de sa grande sensibilité. Sa gestique reste sobre et élégante, la battue est ferme et précise, le regard accroche chaque musicien"

________________________________________________________________________________________________________________________________